Presses Universitaires de Vincennes

Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Partager

ajouter au panier

Collection Libre cours
Nombre de pages : 224
Langue : français
À paraître le : 20/03/2024
EAN : 9782379244001
Première édition
CLIL : 4027 Etudes littéraires générales et thématiques
Illustration(s) : Non
Dimensions (Lxl) : 180×120 mm
Version papier
EAN : 9782379244001

Cartographie et littérature

La nécessité de nous orienter dans l’espace pour y projeter nos déplacements a donné aux cartes une importance cruciale pour notre existence. Cette impulsion cartographique est ici interrogée par le biais d’aller et retours entre géographie, cartographie et littérature.

L’ouvrage interroge l’impulsion cartographique qui nous conduit à dessiner des cartes pour nous orienter dans l’espace et y projeter nos déplacements virtuels. Toute carte est une sorte de diagramme qui modélise l’espace grâce une présentation spatiale et iconique de ses relations. Or le texte littéraire est aussi un dispositif de modélisation qui exploite les ressources du langage pour faire émerger un temps, un espace, un monde. Plutôt que d’opposer la cartographie des géographes à celle des écrivains, on les aborde ici comme des dispositifs cognitifs qui médient entre l’intelligible et le sensible pour générer à la fois un espace et un savoir sur cet espace.

Auteur.ice.s : Dahan-Gaida Laurence

« Où suis-je ? Où vais-je ? Comment y vais-je ? » La nécessité de nous orienter dans l’espace pour y projeter nos déplacements physiques ou virtuels a donné aux cartes une importance cruciale pour notre existence et notre survie. À mi-chemin entre le dessin d’art et l’objet technique, la carte est un artefact intellectuel dont l’efficacité tient à sa capacité à modéliser l’espace et à le rendre intelligible. Cartographier, c’est produire à la fois un espace et une connaissance sur cet espace par le biais de représentations spatiales, visuelles et graphiques. Or la modélisation n’est pas l’apanage des seuls géographes, elle est aussi au cœur de la littérature qui est toujours libre de configurer des espaces, de créer des mondes et de générer ainsi de la connaissance. Qu’elle confronte le savoir occidental de l’espace à celui d’autres cultures (Chatwin, Aira) ou qu’elle réfléchisse l’acte cartographique lui-même (Humboldt, Zischler, Houellebecq, Moretti, Borges, Carroll), le savoir qu’elle produit excède la représentation sensible et affective du lieu parce qu’il est aussi réflexif et critique.


Laurence Dahan-Gaida est professeure de littérature comparée à l’université de Franche-Comté. Elle est rédactrice en chef de la revue en ligne « Epistémocritique » et directrice de la collection du même nom.

ajouter au panier

Collection Libre cours
Nombre de pages : 224
Langue : français
À paraître le : 20/03/2024
EAN : 9782379244001
Première édition
CLIL : 4027 Etudes littéraires générales et thématiques
Illustration(s) : Non
Dimensions (Lxl) : 180×120 mm
Version papier
EAN : 9782379244001

Sur le même thème