Presses Universitaires de Vincennes

Votre panier

» 0 article


L'Amour-fiction
  • Auteur(s) : Alain Vaillant
  • Collection : Essais et savoirs
  • Nombre de pages : 256
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/06/2002
  • EAN : 9782842921217
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 1158-5587
    • CLIL : 3435 LITTÉRATURE GÉNÉRALE
    • ISBN-10 : 2-84292-121-6
    • ISBN-13 : 978-2-84292-121-7
    • EAN-13 : 9782842921217
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 348g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/06/2002
    •  

L'Amour-fiction

Discours amoureux et poétique du roman à l'époque moderne

Le roman est consubstantiel à l'amour, et le discours amoureux propose à la fois la matière et la substance du romanesque... C'est là une hypothèse que le livre d'Alain Vaillant explore à travers un vaste corpus de fictions littéraires des XVIIIe et XIXe siècles, de Laclos à Proust, ou de Diderot à Zola.

Il n'est pas de roman d'amour, aussi invraisemblable soit-il, auquel ses personnages ni ses lecteurs n'accordent le pouvoir exorbitant de dire, le temps d'un « je vous aime », la vérité. Ainsi y aurait-il, entre le discours amoureux et la fiction chargée de l'accueillir, une étrange alliance contre-nature, comme si chacun avait besoin de l'autre pour exister. L'amour ne vaudrait, même précairement, que par la caution d'une littérature consacrée à le dire. Quant au roman, il s'est échappé de la troupe obscure des contes populaires ou enfantins parce qu'il a su faire entendre la parole, présumée sincère, du sentiment. Voilà que, sur le déclin des Lumières, un soupçon grandissant, bientôt général et méthodique, atteint le discours - celui de l'amour comme de la littérature ou de la pensée - ; l'écrivain n'est plus l'homme de la belle parole - vraie, émouvante et efficace - mais le fournisseur de livres qu'on attend désormais de lui. C'est en ce temps de crise et de doute que pourtant, plus que jamais, les plus grands faiseurs de romans s'évertuent à dire l'amour, comme s'ils savaient, confusément, que, au-delà du discours amoureux, c'était une certaine idée de la littérature qui était en jeu, et à laquelle ils ne voudraient renoncer à aucun prix. Cette obstination exige d'étranges efforts, et d'extraordinaires entreprises littéraires.

Laclos, Diderot, Stendhal, Balzac, Flaubert, Hugo, Fromentin, Zola, Proust... Autant d'écrivains et d'œuvres qui, par le lien toujours réaffirmé entre la fiction et le discours amoureux, balisent une histoire du roman qui, peut-être, a tourné définitivement sa plus belle page à l'aube du XXe siècle, avec La Recherche du temps perdu.

Auteur(s) :
Alain Vaillant

SommaireCollection/Abonnement

Mots-clés : Amour | Diderot (Denis) | Discours amoureux | Dix-neuvième siècle | Essai | Fiction | Flaubert | Fromentin | Gautier (Théophile) | Hugo (Victor) | Littérature | Mallarmé (Stéphane) | Musset | Proust (Marcel) | Roman | Stendhal | Zola (Émile)

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Vim�o




Sommaire

 

L'amour, la théorie et l'histoire de la littérature

Amour, culture, science - le mentir-vrai du roman d'amour - fiction amoureuse et mauvaise conscience littéraire - prolégomènes théoriques (1) : la littérature-discours - prolégomènes théoriques (2) : la littérature-texte - romans d'amour et amour de la littérature.

 

L'impossible roman

Diderot (1) : le philosophe du désamour - Diderot (2) : la tragi-comédie des mots d'amour - Diderot (3) : l'antidote conversationnelle - Digressions poétiques : entre silence (Baudelaire) et bavardage versifié (Musset) - Gautier : trois esthétiques de la parole enamourée - Stendhal (1) : récitations amoureuses - Stendhal (2) : l'amour révélé, coup de feu et coup de théâtre.

 

Histoire sans paroles

Zola (1) : l'art du mutisme fictionnel - Zola (2) : la sémiotique des corps - Zola (3) : mots d'amour et physiologie de la parole - Mallarmé (1) : le procès du discours - Mallarmé (2) : le procès du roman, et de Zola - Zola (3) : " J'accus ", ou le retour de la parole refoulée.

 

Le mystère de l'eucharistie amoureuse

Laclos (1) : le roman bavard de l'intelligence - Laclos (2) : le faux libertinage - Laclos (3) : théorie et pratique de l'épistolaire - Laclos (4) : l'ironie comme principe herméneutique - Laclos (5) : préliminaires textuels - Laclos (6) : trans-substantiation de la parole amoureuse - Laclos (7) : lettres mortelles et vieilles dentelles - Laclos (8) : roman policier et discours amoureux.

 

L'utopie de l'amour romantique

Balzac (1) : amour, rillettes et pieds gonflés - Balzac (2) : l'amour de la parole - Balzac (3) : l'art du non finito - Balzac (4) : esthétique de la logorrhée amoureuse - Balzac (5) : l'esprit de système - Balzac (6) : l'équation miraculeuse.

 

Flaubert : le silence bavard de l'amour bête

Flaubert (1) : une écriture à rebours - Flaubert (2) : parler pour durer - Flaubert (3) : l'amour, « sur les bords seulement » - Flaubert (4) : volupté de la bêtise - Flaubert (5) : artiste de la rumination silencieuse.

 

Le temps des secrets

Fromentin (1) : le vide hermétique - Fromentin (2) : monomanie sentimentale - Fromentin (3) : le rébus amoureux - Hugo (1) : le cryptage crypté - Hugo (2) : « solitaire, solidaire » - Hugo (3) : poétique de la schizophrénie.

 

Épilogue. Le chant du cygne : Proust et sa petite madeleine

Proust (1) : anthologie amoureuse - Proust (2) : memoria amoris - Proust (3) : vibrations sentimentales - Proust (4) : voluptés gustatives - Proust (5) : le discours de la méthode amoureuse.

Résumé

Abstract

Extrait(s)

Essais et savoirs

Présentation

Il s'agit d'accueillir des recherches d'origine disciplinaire variable, individuelles ou collectives, mais dont la règle commune sera la concision. Les livres sont donc limités à 192 pages, imposant ainsi à leurs auteurs un mode synthétique d'exposition. La diversité tient au libre choix des approches, historiques ou littéraires, esthétiques ou linguistiques. Elle tient aussi à un pari : faire coexister des essais personnels avec des travaux d'érudition.


« Érudition, écriture : les deux extrêmes de la recherche »

La collection a cessée définitivement de paraître en 2012.