Presses Universitaires de Vincennes

Votre panier

» 0 article


L'accent fantôme et autres impressions séfarades
  • Auteur(s) : Aurélie Mosse
  • Collection : Singulières Migrations
  • Nombre de pages : 128
  • Langues : Française
  • Sortie prévue : 20/06/2023
  • EAN : 9782379243271
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 2803-7286
    • CLIL : 3660 Biographies, Mémoires
    • ISBN-10 :
    • ISBN-13 : 978-2-37924-327-1
    • EAN-13 : 9782379243271
    • Format : 120x180mm
    • Illustrations : Oui
    • Édition : Première
    • Sortie prévue : 20/06/2023
    •  

L'accent fantôme et autres impressions séfarades

La mémoire, ce n’est parfois rien d’autre que des sensations, des couleurs, des rythmes, des sons qui affleurent à la conscience, sans crier gare, sans mot dire de leur filiation.

Navigation entre image et prose, L’Accent fantôme et autres impressions séfarades est le récit d’un voyage introspectif où les mots donnent à voir la scène intérieure d’une absence trop longtemps refoulée. A l’occasion d’une relecture de ses travaux de designer et de chercheuse, Aurélie Mosse y questionne ses origines juives qui, inconsciemment, ont façonné ses créations. Chaque projet porte en lui un souvenir, une intuition qui ne demande qu’à être dévoilée et interprétée. Par étapes, le livre nous rapproche ainsi des figures occultées de ses arrières grands-parents paternels dont elle a ainsi voulu retrouver et honorer la mémoire. Comme si le vide, l’absence ne pouvait prendre forme, devenir une réalité sensible sans passer par l’acte de création.

Auteur(s) :
Aurélie Mosse

Collection/Abonnement

Mots-clés :

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Vim�o




Sommaire

Résumé

Abstract

Extrait(s)

Singulières Migrations

Présentation

La collection « Singulières Migrations » met en visibilité les sujets migrants et leurs cheminements, en rassemblant des dispositifs d’écriture aussi divers que l’enquête de terrain, la restitution scientifique ou la création artistique, notamment sous la forme littéraire. Elle repose sur la conviction qu’articuler études migratoires et productions fictionnelles est non seulement possible mais nécessaire pour sortir de l’essentialisation du phénomène migratoire et de tout ce que celle-ci occulte de la singularité des parcours et des personnes traversées par une telle expérience.

Sous la direction de Delphine Leroy, Marie Peretti-Ndiaye et Amandine Spire