Presses Universitaires de Vincennes

Votre panier

» 0 article


Le Roman de la démocratie
  • AJOUTER AU PANIER
  • Livre broché : Épuisé
  • Auteur(s) : Nelly Wolf
  • Collection : Culture et Société
  • Nombre de pages : 264
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/02/2003
  • EAN : 9782842921323
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0993-6416
    • CLIL : 3435 LITTÉRATURE GÉNÉRALE
    • ISBN-10 : 2-84292-132-1
    • ISBN-13 : 978-2-84292-132-3
    • EAN-13 : 9782842921323
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 376g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/02/2003
    •  

Le Roman de la démocratie

Du XVIIIe au XXe siècle, il s'agit  d'étudier, à travers des œuvres très diverses, la mise en œuvre et en crise d'une démocratie imaginaire, que l'émergence du totalitarisme contraindrait finalement à suspendre dans le recours à de nouveaux types de récits.

Dès sa naissance, le roman a été perçu comme un genre « roturier ». Et si ce jugement était plus profond qu'il n'y paraît ? Le Roman de la démocratie repose sur l'hypothèse qu'il existe une démocratie interne au roman et que celle-ci fournit un équivalent des expériences fondatrices de la démocratie : en témoignent les fictions de socialisation, la recherche d'un contrat égalitaire avec le lecteur, la promotion littéraire de la langue commune - ces modes constitutifs du genre romanesque.
Des œuvres aussi diverses que celles de Diderot, Balzac, Dickens, Flaubert, Gide, Barrès, James ou Virginia Woolf permettent de suivre la construction, la mise en cause et la suspension de cette démocratie imaginaire. Selon l'hypothèse ultime de l'auteur, l'interruption des procédures contractuelles caractériserait, au XXe siècle, des récits affectés par le phénomène totalitaire, qu'ils soient sous influence idéologique (Céline, Aragon) ou simplement récits de terreur (Camus, Perec) : que devient le roman de la démocratie lorsque la démocratie disparaît ?

Auteur(s) :
Nelly Wolf

SommaireCollection/Abonnement

Mots-clés : Aragon (Louis) | Arendt (Hannah) | Balzac (Honoré de) | Barrès (Maurice) | Bloy (Léon) | Camus (Albert) | Céline (Louis-Ferdinand) | Contrat social | Démocratie | Gide (André) | James (Henry) | Perec (Georges) | Roman | Sterne (Laurence) | Totalitarisme | Zola (Émile)

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo




Sommaire

Introduction

 

Première partie : Le roman comme démocratie

 

- Premier chapitre : Roman et contrat
- Deuxième chapitre : Le partage de la langue
- Troisième chapitre : Roman et débat

 

Deuxième partie : Les maladies du contrat

 

- Premier chapitre : La crise de l'intrigue contractuelle
- Chapitre second : La crise des garanties

 

Troisième partie : Roman et totalitarisme

 

- Premier chapitre : Écritures totalitaires
- Chapitre second : L'écriture de la terreur

 

Conclusion

Le plaisir du texte
Une démocratie d'experts

Résumé

Abstract

Extrait(s)

Culture et Société

Présentation

Les oeuvres et les savoirs humains s'inscrivent dans des institutions sociales comme dans des formes historiques du langage. C'est donc l'étude des modes discursifs qui fait la spécificité de cette collection : l'approche sociocritique s'y applique aussi bien à des mouvements militants qu'à des représentations textuelles, elle peut interroger l'invention d'une différence des sexes comme des pratiques méconnues des avant-garde artistiques.

« Interférences des écrits, des institutions et des formes »

Sous la direction de Denis Pernot, Violaine Roussel et Laure de Verdalle