Presses Universitaires de Vincennes


Arts

Au-delà du Land Art
  • Auteur : Collectif
  • Revue : Marges n° 14
  • Paru en : Avril 2012
  • EAN : 9782842923433
  • ISBN : 978-2-84292-343-3
  • 192 pages, 155x220mm
  • Illustrations : Oui
  • Édition : Première édition
  • Plus d'informations
    • Support : PDF sans DRM
    • Protection : Marquage (water mark)
    • ISBN : 978-2-84292-319-8
    • EAN : 9782842923198
    • Taille : 5 Mo
    • Illustrations : Non

Au-delà du Land Art

N°14/2012

il est question ici d’encourager les points de vue critiques sur une mouvance artistique emblématique des années 1960-70, le Land Art, dont il s’agit d’interroger l’héritage.

Comme la plupart des mouvements nés dans les années 1960, le Land Art cherchait à lier l'art et la vie, à arrêter de produire des œuvres destinées à être seulement admirées dans des musées.

Dans le contexte contemporain où les notions de territoires, frontières, migrations, voire de développement durable, donnent lieu à des préoccupations communes aux artistes et aux responsables politiques, il s’agit de revenir sur ce que l’on pourrait considérer comme un legs du Land Art dans les pratiques et conceptions de la création artistique propres à notre époque.

Coordinateur(s) du numéro :
Comité de rédaction |

Auteur(s) :
Maxence Alcade |
Patrick Barrès |
Émeline Eudes |
Vincent-Victor Jouffe |
Anaël Marion |
Hiromi Matsugi |
Serge Paul |
Anne-Françoise Penders |
Christine Taunay |
Christine Vial-Kayser

SommaireRésuméAbstractExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Art | Art contemporain | Esthétique | Fiction | Golsdworthy (Andy) | Heizer (Michael) | Imaginaire | Jouffe (Vincent-Victor) | Land Art | Mouvance artistique | Noguchi (Isamu) | Paysage | Science-fiction | Taunay (Christine) | Technologie

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Google+




Sommaire

Éditorial

 

Dossier : « Au-delà du Land Art »

Hiromi Matsugi
Les “earthworks” d’Isamu Noguchi : anticipation du Land Art et question identitaire

Serge Paul
Michael Heizer et les risques du sublime technologique 

Anaël Marion
L'immersion dans les ruines de Passaic : le rôle créateur de la fiction dans la perception des monuments

Anne-Françoise Penders
(a) filiations

Christine Vial-Kayser
La marche comme méditation sur le paysage : le cas de  Andy Golsdworthy au Yorkshire Sculpture Park

Patrick Barrès
Pratiques du site, écologie du lieu

Emeline Eudes
De l’inscription sur le paysage à l’effacement de la trace : trajectoire d’une écologie artistique

 

Varia

Maxence Alcalde
L’imaginaire science-fictif de Robert Smithson

Dossier d’artiste :   Christine Taunay

Entretien : Vincent-Victor Jouffe, artiste

Comptes rendus d’ouvrages et d’expositions
Abstracts français et anglais

Résumé

Les « earthwork » d’Isamu Noguchi : anticipation du Land Art et question identitaire
Hiromi Matsugi

L’article propose une étude sur l’œuvre environnementale d’Isamu Noguchi, artiste américano-japonais considéré parfois comme précurseur du Land Art. Ses projets non réalisés dans un contexte de conflit géo-polique, et ses œuvres créées dans la reconstruction de l’après-guerre dévoilent la dimension identitaire que peut avoir l’aspiration à la terre chez un artiste, un des aspects ignorés par le discours dominant du Land Art.

Michael Heizer et les risques du sublime technologique
Serge Paul

Dans le désert du Nevada, Michael Heizer travaille depuis 40 ans à la réalisation de City, une sculpture de terre monumentale inspirée d’architectures précolombiennes. Sa pratique interventionniste nécessite des moyens industriels. En 2004, le gouvernement Bush a programmé la construction d’une voie ferrée passant à deux pas de City. Tous les déchets nucléaires des États-Unis convergeraient vers un unique site d’enfouissement de la région. Cette situation a-t-elle modifié la conscience écologique de l’artiste et sa vision de la suprématie technologique américaine ?

L’immersion dans les ruines de Passaic : le rôle créateur de la fiction dans la perception des monuments
Anaël Marion

Dans cet article, Smithson nous narre son voyage dans le New Jersey à la découverte des nombreux monuments. Comprendre leur définition, consistera à démêler les différents fils d’une expérience perceptive du paysage où se mêlent lecture et écriture. Car ces monuments ne peuvent prendre sens que sur le fond d’une fiction projective qui vient nourrir la perception. Ils dessinent ainsi à même le sol la carte d’un futur à (re)construire.

(a) filiations
Anne-Françoise Penders

Robert Smithson / Till Roeskens. Conférences, errances urbaines, limites de l’absurde et du politique. Importance de l’écrit dans le processus créateur, dans le développement d’une pensée – de l’écart, de l’espace –, dans l’approche du territoire lui-même comme dans l’interrogation des frontières qu’elle suppose. Exploration continue des marges. Comment mettre en parallèle des pratiques similaires, des cartographies aussi subjectives, qui disent ne rien lui devoir (en ligne directe) ?

La marche comme méditation sur le paysage : le cas de  Andy Golsdworthy au Yorkshire Sculpture Park
Christine Vial-Kayser

L’artiste Britannique Andy Goldsworthy avait réalisé une intervention spécifique au sein du Yorkshire Sculpture Park en 2007-2008. Le projet consistait principalement à installer ses œuvres le long d’un parcours que le visiteur devait suivre afin de faire l’expérience des phases de création de l’artiste. Tout en décrivant minutieusement ce parcours, l’auteure en montre également les implications sociopolitiques.

Pratiques du site, écologie du lieu
Patrick Barrès

Les pratiques actuelles de l’in situ, dans la continuité des réalisations du Land Art des années 1960-70, rejoignent un projet de mise en chantier du site. Le projet d’une écologie du lieu se manifeste par un processus de déconstruction et de construction, suivant une tension dialectique entre une culture du milieu et un milieu de culture. A terme, le site modelé ou redéfini donne la possibilité à celui qui en fait usage de réaliser ou de renouveler l’expérience d’un lieu/milieu de vie.

 

De l’inscription sur le paysage à l’effacement de la trace : trajectoire d’une écologie artistique
Emeline Eudes

Par le biais de comparaisons successives entre œuvres emblématiques du Land art et œuvres contemporaines ayant trait à l’environnement, l’article a pour but de montrer comment l’évolution de la définition des termes nature et environnement ont influencé ces pratiques artistiques. Ce sera aussi l’occasion de revenir sur une filiation possible entre ces œuvres des années 1970, qui inaugurèrent une rencontre entre art et territoire, et des travaux récents impliqués dans le domaine de l’écologie.

Abstract

Isamu Noguchi’s “earthwork”: an Anticipation of Land Art and an Identity Question
Hiromi Matsugi

The article offers a study about the environmental work of Isamu Noguchi, a japanese-american artist sometimes presented as a forerunner of Land Art. His unrealized projects, in the context of a geo-political conflict, and the projects he created in the after-war reconstruction period reveal the identity dimension that the yearning for earth can present for an artist, one of the aspects that has been ignored by the dominant speech about Land Art.

 

Michael Heizer and the Vagaries of the Technological Sublime
Serge Paul

Michael Heizer has spent the past 40 years in the Nevada desert building City, a monumental earth sculpture inspired by pre-Columbian architecture. His interventionist practice requires industrial tools. In 2004, the Bush administration planned the construction of a railroad line bordering City. The nuclear waste from all over the United States would be collected and transported to a single neighboring repository. Has this situation altered the artist’s environmental consciousness and his vision of American technological supremacy ?

 

An Immersion in the Ruins of Passaic: the Creative Role of Fiction in the Perception of Monuments
Anaël Marion

By this article, Smithson takes us on a tour of the monuments of New Jersey. In order to understand their definition, we need to explain different aspects of the perceptual experience of the landscape that combines reading and writing. Because these monuments can’t have a meaning without the ground of projective fiction which feeds the perception. Finally, they draw on the floor a map of a futur to be (re)constructed.

 

(a) filiations
Anne-Françoise Penders

Robert Smithson / Till Roeskens. Lectures, urban wanderings, limits of the absurd, borders of the politic. Importance of writing in the creative process, in  the development of thought, in the approach of territory itself as much as in questioning boundaries or margins. In the absence of direct filation, could we consider those similar practices as unconsious legacy ?

 

Walking as a Meditation on Landscape: Andy Golsdworthy at the Yorkshire Sculpture Park   
Christine Vial-Kayser

Andy Goldsworthy, a British artist conceived a site specific intervention in the context of the Yorkshire Sculpture Park where an exhibition of his artworks was organized in 2007-2008. This project largely consisted in the placement of his pieces along à walk that the visitors had to follow in order to experience the very moment when the artist had conceived his pieces. While minutely describing the journey, the author also points its sociopolitical implications

 

Practices of the Site; An Ecology of the Place
Patrick Barrès

Today in situ ecological artistic interventions share common traits with the practice of the Land Art of the 60s and 70s. Constructed spaces and invented landscapes are characterized by a dialectical tension between the site itself and its cultural environment, the model and what is modified. This active dialectic relates to an artistic and aesthetical line which gives hommage to deconstruction, fragmentation and heterogeneity, allowing tensions with a constituted whole. Users are involved in these constructed spaces and add their own personal experience to the site.

 

From the Inscription on the Landscape to the Effacing of a Trace: an Itinerary in Artistic Ecology
Emeline Eudes

Through successive comparisons between characteristic works of Land Art and contemporary works that deal with environment, this article aims at showing how the evolving definition of nature and environment influenced artistic practices. Moreover, on that occasion, we will consider a possible filiation between these artworks from the 70s, which initiated an encounter between art and territory, and some more current ones involved in the field of ecology.

Marges

Abonnement

  Version papier (hors frais d'envoi)Version numérique
Abonnement d'un an21.00 €Ajouter au panier
Abonnement de 2 ans42.00 €Ajouter au panier

Présentation

Marges paraît deux fois par an.
Langue de rédaction des articles : français

La revue publie des articles de jeunes chercheurs de toutes origines sur des thématiques couvrant les différents champs de la création et de la pensée contemporaines. Ainsi que son titre l'évoque, sa principale orientation vise à confronter et mettre en mouvement des approches interdisciplinaires.

Responsable de la publication
Jérôme Glicenstein

Comité de rédaction
Angelica Gonzalez (Université Paris 8)
Clémence Imbert (Université Paris 8)
Emeline Jaret (Université Paris 4)
Sophie Lapalu (Université Paris 8)
Anaël Marion (Université Paris 7)
Stéphane Reboul (Université Paris 1)
Umut Ungan (EHESS)

Revue semestrielle.