Presses Universitaires de Vincennes


Nouveautés

Île rêvée, île réelle. Le multiculturalisme à l'île Maurice
  • Auteur : Julie Peghini
  • Collection : Médias
  • Nombre de pages : 297
  • Langues : Français
  • Paru le : 10/11/2016
  • EAN : 9782842925680
  • ISSN : 2119-8608
  • CLIL : 3116 Anthropologie sociale et culturelle
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISBN-10 : 2-84292-568-8
    • ISBN-13 : 978-2-84292-568-0
    • EAN-13 : 9782842925680
    • Format : 170x240mm
    • Illustrations : Oui
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/11/2016
    •  
    • Support : PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-569-7
    • EAN-13 : 9782842925697
    • Taille : 4 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Oui
    • Paru le : 10/11/2016
    •  

Île rêvée, île réelle. Le multiculturalisme à l'île Maurice

On la nomme île arc-en-ciel, île-écriture et c’est une île-carrefour, car elle réunit l’Afrique, l’Europe et l’Asie.

Très souvent vantée et célébrée comme  un paradis multiculturel, l’île Maurice, de par sa situation géographique, son passé colonial et sa construction nationale spécifiques, a développé un multiculturalisme singulier. Il est inspiré du modèle indien de « l’unité dans la diversité » et se démarque de celui d’îles créoles comme la Réunion.  Il est nourri d’utopies tout autant que porteur de tensions étudiées ici à travers l’histoire, les arts, la littérature, la politique culturelle, le tourisme et les industries culturelles.

Auteur(s) :
Julie Peghini

SommaireRésuméExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Artistes | Communauté | Créole | Culture | Économie | Écriture | Île | Imaginaire | Multiculturel | Origine | Patrimoine | Réalité | Récit | Sociabilité | Société | Socio-économie | Sociologie | Utopie

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Google+




Sommaire

Préface   
       
Introduction  


1.    Genèse du multiculturalisme mauricien : 
éléments d’histoire   
    •    Une construction nationale contrariée (1930-1968)   
    •    Développement économique et appartenance nationale   
    •    L’importance de la division ethnolinguistique  

2.    Les entraves à la créolisation   
    •    Les usages du terme créole et créolisation en contexte mauricien   
    •    Créolisation et multiculturalisme en tension           
    •    L’impossible renouvellement des modèles culturels
        (circa 1968-1983)   

3.    Une politique culturelle du « do not touch »  
    •    Un immobilisme institué par le politique   
    •    La justice distributive ou le dogme de la représentativité   
    •    Du rapport privé/public dans les arts   

4.    Île rêvée, île réelle : d’une île l’autre   
    •    La mise en scène d’un passé colonial pacifié   
    •    Conflits patrimoniaux   
    •    Malaise dans les mémoires   

5.    Les artistes en première ligne   
    •    Les précurseurs : Malcom de Chazal et Hervé Masson   
    •    L’évolution du mauricianisme   
    •    Portraits d’artistes en lutte   

6.    Des situations de rupture ?  
    •    Contestation emblématique de l’État : l’affaire Kaya
          et la relance de la question nationale   
    •    Des sujets en marge : entre indianité et créolité   
    •    Émergence d’un clivage générationnel  

7.    La littérature mauricienne dans tous ses états  
    •    Variations littéraires sur le thème des différences   
    •    L’impossible dépassement des frontières sociales instituées  
    •    Imaginaires de libération   


Conclusion   

Postface 
 
Références sur l’île Maurice   

Résumé

Ce livre porte sur les modes particuliers du vivre-ensemble dans l’île Maurice et sur le multiculturalisme, réel, rêvé ou utopique. Alors que le multiculturalisme n’a jamais vraiment été défini en termes d’action publique, un soupçon, celui qui pèse sur les appartenances communautaires et le rattachement à une origine, fantasmée ou réelle, traverse cette analyse du « système de communication » mauricien, du vaste et hétérogène ensemble que forment les arts, le patrimoine et les industries culturelles et médiatiques. L’auteur montre notamment comment les artistes, très en vue ou anonymes, sont au cœur de ce mouvement dans leurs écritures et récits de l’île, qu’il s’agisse de répondre à l’injonction de participer au développement économique ou de promouvoir des imaginaires différenciés pour construire de nouveaux rapports politiques.


Julie Peghini est anthropologue et maître de conférences à l’Université Paris 8, 
au département culture et communication, et chercheuse au CEMTI (Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation).


«  Il y a un récit dans chaque île, “à partir d’elle tout recommence (…) car elle est imaginaire et non réelle” (Deleuze). C’est à ce récit de l’île Maurice, rêvé et réel, tissé par la littérature de ses nombreux écrivains, soumis à tous les vents et marées des marchés et capitaux, traversé par une tension forte entre créolisation et multiculturalisme, que nous invite Julie Peghini dans cet ouvrage, une incursion en terre mauricienne pour tenter de saisir contradictions et possibilités de l’île, avec ses artistes en première ligne. »

Barlen Pyamootoo, écrivain

Abstract

Médias

Présentation

La collection Médias a pour vocation de publier des travaux en sciences humaines et sociales, relatifs aux médias. Analysant les médias dans leur histoire et leur inscription sociale, les ouvrages de cette collection ont l’ambition d’offrir une mise en perspective indispensable aux débats contemporains sur l’information, la culture et sa mondialisation, ainsi que sur les enjeux du déploiement des technologies d’information et de communication, autrement dit du «numérique».
Chacun de ces livres s’adresse autant aux décideurs économiques, aux experts et responsables politiques ou publics qu’aux étudiants et lecteurs non spécialistes.

Sous la direction de Philippe Bouquillon