Presses Universitaires de Vincennes


Hors collection

Rodin et la danse de Çiva
  • Auteur : Collectif
  • Collection : Hors collection
  • Paru en : Février 2014
  • EAN : 9782842923952
  • ISBN : 978-2-84292-395-2
  • 240 pages, 188x225mm
  • Illustrations : Oui
  • Édition : Première édition

Rodin et la danse de Çiva

Les relations entre la sculpture et la chorégraphie à partir d’un texte d’Auguste Rodin inspiré par des photographies de sculptures représentant le dieu indien Çiva dansant.

La Danse de Çiva  texte écrit par Rodin en 1913,  exprime les liens tissés par Rodin entre le monde de la danse extra-européenne, ses propres sculptures  et les Vénus, les Bouddha ou les bois indiens qu’il collectionnait.
La richesse des interférences qu’il suggère entre sculpture, poésie, danse, théâtre, musique et  photographie 
résonne avec un éclat particulier dans l’art d’aujourd’hui. Cet ouvrage met en dialogue des recherches d’historiens de l’art, de poètes et d’artistes français ou indiens qui ont traduit et mis en scène La Danse de Çiva en plusieurs langues indiennes et dans leurs langages corporels.

Coordinateur(s) du numéro :
Katia Légeret |

Auteur(s) :
Nancy Boissel-Cormier |
Bénédicte Garnier |
Laurence Le Bail Simon |
Katia Légeret |
H.S. Shiva Prakash |
Viviane Sotier-Dardeau |
Philippe Tancelin

SommaireRésuméExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Architecture | Art | Çiva | Danse | Histoire de l'art | Inde | Musique | Nataraja | Photographie | Poésie | Sculpture | Théâtre

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Google+




Sommaire

Introduction
Katia Légeret   


La Danse de Çiva – texte intégral de Rodin   

Les sources d’inspiration du texte de Rodin
Katia Légeret   

Vivante immobilité, une collection de gestes antiques
Bénédicte Garnier

Création chorégraphique en κūṭιψāṭṭαμ avec le texte d’Auguste Rodin
Viviane Sotier-Dardeau  

La Danse de Çiva de Rodin chorégraphiée par le maître M. Selvam : 
les étapes de la création d’une danse contemporaine du βηαρατα−νāṭψαμ
Nancy Boissel-Cormier  

Langages de l’art entre la France et l’Inde : 
une rencontre entre Çiva, Rodin et la danse odissi
Laurence Le Bail Simon  

Par les yeux l’un de l’autre : Rodin et Çiva ναṭαρāϕα
H. S. Shiva Prakash 

Conversation entre le Dieu de la danse et le poète
Philippe Tancelin 

Postface   
À propos des auteurs  
Références et crédits photographiques   

Résumé

En 1913, Auguste Rodin écrit La Danse de Çiva, après avoir contemplé des photographies de sculptures représentant le nataraja, « Roi des acteurs-danseurs ». Ce texte, réédité ici, exprime les liens puissants tissés par Rodin entre le monde de la danse extra-européenne, ses célèbres Mouvements de danse de 1910, et les Vénus, les Bouddha ou les bois indiens qu'il collectionnait.

Avec la figure androgyne de Çiva danseur cosmique, Rodin invite à un regard nouveau tant sur son oeuvre personnelle que sur les théâtres dansés de l'Inde. La richesse des interférences qu'il suggère entre sculpture, poésie, danse, théâtre, musique, photographie ou architecture, résonne avec un éclat particulier dans l'art d'aujourd'hui. Cet ouvrage met en dialogue des recherches d'historiens de l'art, de poètes et d'artistes français ou indiens qui ont traduit et mis en scène La Danse de Çiva en plusieurs langues indiennes et dans leurs langages corporels.


Katia Légeret, professeur au département théâtre de l'université Paris 8, mène sous le nom de Manochhaya une carrière internationale dans le style bharata-natyam, théâtre dansé de l'Inde.


Abstract

Hors collection