Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Christian Cuxac

Langage et surdité
  • Auteur : Collectif
  • Revue : Recherches Linguistiques de Vincennes n° 29
  • Nombre de pages : 168
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/05/2000
  • EAN : 9782842920746
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0986-6124
    • CLIL : 3147 Linguistique, Sciences du langage
    • ISBN-10 : 2-84292-074-0
    • ISBN-13 : 978-2-84292-074-6
    • EAN-13 : 9782842920746
    • Format : 155x220mm
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/05/2000
    •  
    • Support : PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-503-1
    • EAN-13 : 9782842925031
    • Taille : 5 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/05/2000
    •  

Langage et surdité

N°29/2000

Les manifestations langagières liées à la surdité constituent des cas de langage « extraordinaires » et donc une source potentielle d'informations précieuses sur la nature du langage humain.

 Ce numéro présente un état des lieux des recherches actuelles dans le domaine « langage et surdité » : y sont traitées la structure formelle des langues des signes naturelles, mais aussi les spécificités de l'expression poétique dans ces langues, leurs caractéristiques lorsqu'elles sont acquises tardivement, et les propriétés des langues orales (sous leur forme écrite ou parlée) apprises par des personnes sourdes.

Coordinateur(s) du numéro :
Marion Blondel |

Laurice Tuller |
Auteur(s) :
Benjamin Bahan |
Marion Blondel |
Christian Cuxac |
Robert G. Lee |
Dawn MacLaughlin |
Christopher Miller |
Jill P. Morford |
Carol Neidle |
Laurice Tuller

SommaireRésuméAbstractExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Langage des signes | Langues signées | Sémiotique | Surdité

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo

Dernières nouveautés




Sommaire

 Marion Blondel et Laurice Tuller
Présentation

 

Marion Blondel
La fonction poétique dans les langues des signes

 

Marion Blondel et Laurice Tuller
La recherche sur la LSF : un compte rendu critique

 

Christian Cuxac
Compositionnalité sublexicale morphémique-iconique en langue des signes française

 

Dawn MacLaughlin, Carol Neidle, Benjamin Bahan, Robert G. Lee
Morphological Inflections and Syntactic Representations of Person and Number in ASL

 

Christopher Miller
Regards sur la phonologie des langues signées

 

Jill P. Morford
Delayed phonological development in ASL : Two case studies of deaf isolates

 

Laurice Tuller
Aspects de la morphosyntaxe du français des sourds

Résumé

 Marion Blondel : « La fonction poétique dans les langues des signes »
L'étude de la fonction poétique dans les langues de signes a été amorcée dans les années 70. L'objectif de cet article est de présenter l'ensemble des points abordés autour de cette question depuis ces travaux et d'apporter une perspective nouvelle en se concentrant sur l'étude d'un corpus de poésies enfantines en LSF. L'hypothèse dégagée à partir de cette étude consiste à placer le rythme au coeur de la structure poétique et de le considérer comme un élément commun aux poésies des différentes modalités.

 

Marion Blondel et Laurice Tuller : « La recherche sur la LSF: un compte rendu critique »
Cet article retrace le parcours de la recherche sur la LSF depuis la fin du 18e siècle pour arriver à un état des lieux de la recherche linguistique actuelle sur cette langue. Quels sont les domaines abordés, négligés ? Quels sont les résultats et les perspectives ?

 

Christian Cuxac : « Compositionnalité sublexicale morphémique-iconique en Langue des Signes Francaise »
Une forte majorité du lexique de la LSF présente des caractéristiques iconiques. On fait l'hypothèse que l'évolution signifiante de ce lexique est limitée par le jeu d'une contrainte de maintien d'iconicité et d'une contrainte de compatibilité iconique. Ce phénomène ne permet donc pas d'assimiler théoriquement les unités sublexicales de la LSF à des équivalents de phonèmes. La compositionnalité lexicale relève en fait d'une très dense organisation morphémique qui donne lieu à une analyse morphophonétique où l'iconicité s'avère être une donnée structurante.

 

Dawn MacLaughlin, Carol Neidle, Benjamin Bahan, and Robert G. Lee : « Morphological Inflections and Syntactic Representations of Person and Number in ASL »
Cet article examine dans la langue des signes américaine (ASL) l'expression des traits de nombre en relation avec les traits de personne (les deux étant néanmoins séparables). Dans les domaines nominal et verbal, nous considérons quelques parallélismes dans la manifestation spatiale des traits d'accord qui peuvent être conçus comme des conséquences naturelles de l'existence, dans les deux domaines, de projections fonctionnelles de personne, de nombre, et d'aspect.

 

Christopher Miller : « Regards sur la phonologie des langues signées »
Les différences de forme entre le signal dans les langues signées et celui des langues orales pourrait mener à croire qu'il n'y a pas de niveau phonologique dans les langues signées analogue à celui des langues orales. Cependant, il existe de nombreuses preuves de phénomènes phonologiques dans les langues signées. Cet article démontre le rôle que joue la phonologie métrique dans la détermination de la forme de certains signes en contexte phrastique.

 

Jill P. Morford : « Delayed phonological development in ASL : two case studies of deaf isolates »
L'étude des langues signées a contribué à améliorer notre compréhension du processus d'acquisition du langage par l'être humain. Cet article résume la recherche sur l'acquisition des langues des signes et présente les résultats d'une étude longitudinale sur trois ans concernant deux sourds n'ayant appris la langue des signes américaine (ASL) qu'à l'adolescence. Les deux sujets font preuve d'une compétence relativement bonne en production phonologique dans la première année d'exposition à l'ASL. Ces résultats sont étudiés en rapport avec les effets des différences de modalité dans l'acquisition et avec la question de savoir pourquoi l'acquisition tardive a des conséquences à long terme sur le développement du langage chez l'adulte.

 

Laurice Tuller : « Aspects de la morphosyntaxe du français des sourds »
L'acquisition d'une langue orale, sous sa forme écrite ou orale, dans le contexte de la surdité prélinguistique a généralement des conséquences morphosyntaxiques significatives, même pour des locuteurs très compétents. A la suite d'un survol des travaux sur les propriétés morphosyntaxiques du français acquis par des personnes sourdes, une étude de l'omission de pronoms objets est présentée ici, qui souligne l'influence de la structure particulière de la langue cible et l'influence des circonstances particulières entourant son acquisition par des sourds.

Abstract

 Marion Blondel : « La fonction poétique dans les langues des signes »
Work on poetic function in sign languages was underway in the 70's. The goal of this article is to present the various points addressed on this subject since these early studies and to propose a new perspective which focuses on the study of a corpus of nursery rhymes in LSF. The hypothesis which emerges from this study puts rhythm at the heart of poetic structure, suggesting that it is a common property of poetry in different modalities.

 

Marion Blondel et Laurice Tuller : « La recherche sur la LSF : un compte rendu critique »
This article traces the course of research on LSF starting from the end of the 18th century and arriving at an account of current research on this language. Which areas are covered, neglected ? What are the results and the prospects ?

 

Christian Cuxac : « Compositionnalité sublexicale morphémique-iconique en Langue des Signes Française »
A great majority of the lexicon of FSL shows iconic characteristics. I make the assumption that the formal evolution of the lexical items is bounded by constraints such as "maintaining iconicity" and "iconic compatibility". So, a complete assimilation between LSF sublexical units and phonemes is not theoretically convenient. In this language, the lexical composition is due to a strong internal morphemic structure that leads to a morphophonetic analyse where iconicity plays a structuring part.

 

Dawn MacLaughlin, Carol Neidle, Benjamin Bahan, and Robert G. Lee : « Morphological Inflections and Syntactic Representations of Person and Number in ASL »
This article examines the expression of number features in relation to (but as distinct from) person features in ASL. We consider parallelisms in the spatial instantiation of agreement features in the nominal and verbal domains, which may be seen as natural consequences of the existence, in both domains, of functional projections of person, number, and aspect.

 

Christopher Miller : « Regards sur la phonologie des langues signées »
Differences in the form of the signal in signed and spoken languages might lead one to believe that sign languages do not possess a phonological level analogous to that of spoken languages. There nonetheless exists a large body of evidence for phonological phenomena in signed languages. This paper demonstrates the role played by metrical phonology in determining the form of certain signs in a phrasal context.

 

Jill P. Morford : « Delayed phonological development in ASL : two case studies of deaf isolates »
The study of signed languages has enriched our general understanding of how language is acquired by humans. This article summarizes research on the acquisition of signed languages and reports the results of a three years longitudinal study of two deaf individuals who first learned American Sign Language (ASL) in adolescence. The study focuses on the mastery of the phonological parameter of handshape. Both individuals demonstrate relatively high levels phonological production accuracy within their first year of exposure to ASL. These results are discussed with respect to the issues of modality differences in language acquisition and why delayed language acquisition has long-term detrimental outcomes on language processing in adults.

 

Laurice Tuller : « Aspects de la morphosyntaxe du français des sourds »
Acquisition of an oral language, in written or oral form, in the context of prelingual deafness generally has significant morphosyntactic consequences, even for very competent speakers. Following an over-view of work on the morphosyntactic properties of the French acquired by deaf persons, a study of missing pronoun objects is presented which raises issues about the structure of the target language and the particular circumstances in which oral language is acquired by the deaf.

Recherches Linguistiques de Vincennes

Abonnement

  Version papier (hors frais d'envoi)Version numérique
Abonnement d'un an20.00 €Ajouter au panier
Abonnement de 2 ans28.00 €Ajouter au panier

Présentation

Recherches Linguistiques de Vincennes paraît une fois par an.
Langue de rédaction des articles : français jusqu'au N° 39/2010 - anglais à partir du N° 40/2011.

La revue publie des travaux portant sur les divers sous-domaines de la linguistique théorique et formelle : phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique, psycholinguistique, typologie, poétique.
Chaque numéro est confié à un coordinateur et est consacré à un thème particulier. Les textes soumis pour publication font l'objet de deux phases d'évaluation. Le coordinateur du numéro a en charge d'annoncer un appel à soumission public, et de constituer un comité de lecture adhoc qui effectue une présélection. Les textes sélectionnés sont ensuite évalués de façon anonyme par deux membres du comité de lecture.
La revue comporte également une rubrique hors-thème pouvant accueillir un ou deux articles échappant à la thématique principale. La soumission de ces articles peut se faire à tout moment.

La revue s'adresse à un lectorat international, la langue de rédaction des articles par défaut est l'anglais.

Responsables de la rédaction : Léa Nash et Laurent Roussarie


Cette publication a été arrêtée en 2014.