Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Barry Cunliffe

Bain : espaces et pratiques (Le)
  • Auteur : Collectif
  • Revue : Médiévales n° 43
  • Nombre de pages : 192
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/12/2002
  • EAN : 9782842921293
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0751-2708
    • CLIL : 3386 Moyen Age
    • ISBN-10 : 2-84292-129-1
    • ISBN-13 : 978-2-84292-129-3
    • EAN-13 : 9782842921293
    • Format : 155x220mm
    • Poids : 310g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/12/2002
    •  

Bain : espaces et pratiques (Le)

N°43/2002

Approche comparatiste du bain au Moyen Age, dans le cadre d'un vaste espace (de l'Angleterre à la Syrie, de l'Espagne à la Belgique) marqué par des croyances religieuses différentes (musulmane, chrétiennes et juive) avec une attention particulière est portée aux bains thermaux.

Le bain est un sujet assez neuf pour les médiévistes. Il ne se résume pas à un acte individuel mais renvoie à des pratiques sociales complexes et évolutives. Au Moyen Age, le bain a perdu les traits universels qu'il avait dans le monde romain et a acquis des significations particulières, liées notamment aux impératifs religieux. Il s'agit non seulement de mieux cerner cette rupture avec l'Antiquité mais de rendre compte du "fait balnéaire" dans sa diversité. Ce numéro privilégie donc une approche comparatiste, dans le cadre d'un vaste espace (de l'Angleterre à la Syrie, de l'Espagne à la Belgique) marqué par des croyances religieuses différentes (musulmane, chrétiennes et juive).

Coordinateur(s) du numéro :
Didier Boisseuil |

Auteur(s) :
Didier Boisseuil |
Françoise Charpentier |
Patrice Cressier |
Barry Cunliffe |
Guy Dupont |
Amedeo Feniello |
Evyatar Marienberg |
Marilyn Nicoud |
Joseph Shatzmiller

SommaireRésuméAbstractCollection/Abonnement

Mots-clés : Al-Andalus | Bains | Flandres | Histoire | Italie | Juifs | Médecine | Mélunoises | Moyen Âge | Rituel | Syrie du Nord | Thermalisme

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo




Sommaire

Didier Boisseuil
Espaces et pratiques du bain au Moyen Âge

 

Marilyn Nicoud
Les médecins italiens et le bain thermal à la fin du Moyen Âge

 

Patrice Cressier
Prendre les eaux en Al-Andalus : pratique et fréquentation du Hamma

 

Barry Cunliffe
Bath et ses bains au Moyen Âge

 

Amedeo Feniello
Un aspect du paysage urbain napolitain : les bains citadins entre les Xe et XIIIe siècles

 

Joseph Shatzmiller
Les bains juifs aux XIIe et XIIIe siècles

 

Evyatar Marienberg
Le bain des Melunaises : les juifs médiévaux et l'eau froide des bains rituels

 

 

ESSAIS ET RECHERCHES

 

Martine Ostorero
Itinéraire d'un inquisiteur gâté : Ponce Feugeyron, les fuifs et le sabbat des sorciers

 

Jean-Pierre Cavaillé
L'art des équivoques : hérésie, inquisition et casuistique.
Questions sur la transmission d'une doctrine médiévale à l'époque moderne

 

 

POINT DE VUE

 

Joseph Ziegler
Nord-Sud : la médecine parisienne dans son contexte européen. À propos de La Médecine médiévale dans le cadre parisien de Danielle Jacquart

Résumé

Marilyn NICOUD
Les médecins italiens et le bain thermal à la fin du Moyen Age
A partir de la première moitié du XIVème siècle, les médecins multiplient les ouvrages sur les eaux thermales et tentent de faire du bain un nouvel instrument thérapeutique, transformant ce qui n'était encore qu'une recreatio corporis en un outil de conservatio, preservatio ou curatio sanitatis et rendant la présence (ou la parole) du praticien indispensable "au curiste."
Eau Thermale - Italie - médecine - nature - science 


Patrice CRESSIER
Prendre les eaux en al-Andalus.
Pratique et fréquentation de la Hamma
Quoiqu'elles privilégient clairement l'information concernant le bain à fonction hygiénique (hammam) aux dépens du bain thermal (hamma), les sources médiévales arabes (tout comme l'observation archéologique) confirment l'intérêt qui fut porté à ce dernier en al-Andalus et au Maghreb. L'impact social et économique de celui-ci fut alors beaucoup plus important que dans l'Antiquité romaine, au contraire de ce qui a souvent été affirmé.
Eau thermale - al-Andalus- archéologie 

 

Barry CUNLIFFE 
Bath et ses bains au Moyen Age
Les sources thermales de Bath, connues depuis l'Antiquité, ont été abondamment exploitées au Moyen Age. L'études se propose de rappeler les importantes modifications apportées aux bâtiments romains durant la période médiévale et le rôle des infrastructures thermales dans le développement de la ville.
Bath - eau thermale - archéologie 

 

Amedeo FENIELLLO
Un aspect du paysage napolitain au Moyen Age :  les bains dans la ville du Xème au XIIIème siècle
Cet article  étudie les bains citadins de Naples entre le Xème et le XIIIème siècles en s'appuyant sur des sources particulières, à savoir les fonds des Monasteri Soppressi et l'ensemble des cartulaires compilés par les érudits de l'époque moderne qui sont déposés aux Archives d'Etat de la Bibliothèque Nationale de Naples. Autant de documents qui ont permis de mettre en lumière certains aspects concernant la physionomie des bains et leur intégration dans le paysage urbain.
Bain - Naples - occupation de l'espace 

 

Joseph SHATZMILLER
Les bains juis aux XIIème et XIIIème siècles
Le mikva ou bain rituel est une exigence halakhique développée notamment dans la Mishnah qui en fixe les normes de construction et d'alimentation en eau, et doit être fréquenté aussi bien par les hommes que par les femmes pour le respect des règles de pureté, et non pour de simples nécessité d'hygiène. L'archéologie et les sources documentaires apportent de nombreux témoignages sur ces édifices relativement nombreux en Occident pour les XIIème et XIIIème siècles et souvent associés aux synagogues.
Judaïsme - droit rabbinique - bain rituel - règles de pureté - archéologie



Evyatar MARIENBERG
Le bain des Melunaises : les juifs médiévaux et l'eau froide des bains rituels
Cet article traite des discussions de quelques rabbins ashkénazes et provençaux concernant la possibilité de chauffer l'eau du bain rituel des femmes. La tradition rapporte que Rabbenu Hanael et Rabbenu Tam, deux autorités incontestables permettaient cette coutume. Cependant, nombreux furent les experts en droit à douter de ce que cette opinion de Rabbenu Tam fût vraie, ayant entendu dire qu'il avait interdit cette pratique. Cet article vise à confirmer le caractère certain de cette tradition, en s'appuyant sur de nouveaux textes.
Judaïsme - droit rabbinique - règle de pureté - bain rituel 


 

 

Martine  OSTORENO
Itinéraire d'un inquisiteur gâté : Ponce Feugeyron, les fuifs et le sabbat des sorciers
Dans la première moitié du XVème siècle, l'inquisiteur franciscain Ponce Feugeyron est mandaté par le pape Alexandre V pour agir tant contre les juifs et les judaïsants que contre les sectes d'hérétiques et de sorciers. Son rayon d'action couvre tout le Sud-Est de la France, d'Avignon au duché de Savoie en passant par la Dauphiné. On examine ici l'hypothèse qu'il pourrait être l'auteur des Errores gazarium, l'un des plus anciens textes présentant l'imaginaire du sabbat, écrit dans le val d'Aoste vers 1436.
Inquisition - inquisiteur- sorcellerie- hérésie - juifs - Ponce Feugeyron

 

Jean-Pierre CAVAILLE
L'art des équivoques : hérésie, inquisition et casuistique.
Questions sur la transmission d'une doctrine médiévale à l'époque moderne
On se propose l'investigation des sources médiévales de la "doctrine" des équivoques et des restrictions mentales défendue à l'Epoque moderne par des théologiens catholiques (en particulier membre de la Compagnie de Jésus). Il est pour le moins surprenant de découvrir que les éléments constitutifs de cette "doctrine" proviennent en droite ligne des textes inquisitoriaux décrivant et analysant les échappatoires verbales des hérétiques (vaudois, cathares, etc.) interrogés. A-t-on d'abord affaire à la projection sur la parole d'hérétiques, réels ou prétendus, de jeux et d'arguments dialectiques en vogue dans les universités ? ou bien à des dispositifs effectifs de protection élaborés par des groupes où le serment et le mensonge étaient rigoureusement bannis ? Comment dès lors expliquer l'assomption par la théologie la plus orthodoxe de ce qui a pu paraître comme des signes distinctifs du discours et du comportement hérétiques ?
Equivoques - restrictions mentales - mensonge - hérésie - vaudois - cathares 


Abstract

Marilyn NICOUD
Italian doctors of medecine and thermal baths in the Middle Ages
From the first half of the 14th century onwards, Italian medical practitioners increasingly published treaties extolling the virtues of thermal springs in an effort to trun them into a new therapeutic instrument, transforming what was hitherto only a recreatio corporis into an instrument of preservatio or curatio sanitatis, while at the same time making indispensable the presence (or the advice) of the practitioner.
Thermal springs - Italy - medicine -  nature - science 


Patrice CRESSIER
Taking the waters in al-Andalus. Practice and frequentation of the Hamma
Both mediaeval Arab sources and archaeological observations confirm the importance of the thermal bath (hamma) in Al-Andalus and in North Africa. Their social and economic impact there was much more significant than in ancient Rome, contrary to what has often been stated.
Thermal springs - al-Andalus - archaeology 

 

Barry CUNLIFFE 
Bath and its waters in the Middle Ages
The hot springs of Bath, well-know from ancient times, were abundantly exploited in the Middle Ages. This study sets out to recall the important modifications made to the Roman baths in the mediaeval era and the role of the infrastructure of the baths in the development of the town. 
Bath - Thermal springs - Archaeology 

 

Amedeo FENIELLLO
An aspect of Neapolitan City Life in the Middle Ages : the baths from the 10th to the 13th century
Based on a number of specific sources, in particular the archives of the Monasteri Soppressi and the totality of the cartularies compiled by contemporary experts, the author sets out cast light on certain aspects of the physiognomy of the city baths and their integration in the landscape of Neapolitan life.  
Bath - Naples - urbanisation 

 

Joseph SHATZMILLER
Jewish baths - 12th-13th centuries
Medieval Jewish communities, especially the large ones, would normally have a ritual bath as part of their sacred space. The mikvao't (singular : mikve or mikva) were supposed to render women ritually pure, and it some cases, men as well. Archeologists discovered such mikvao't in Roman Palestine as well as in Western Europe of the high and later middle ages. The most elaborate of these is the one that exists in Speyer, Germany. It is also the most ancient example.
Judaism - Halakhah - Mikva - Ritual Bath - Archaeology 



Evyatar MARIENBERG
The bath of the Women of Melun : Medieval Jews and Ritual Bath' Cold Water
The article deals with the discussions of certain medieval Ashkenazi and Provençal rabbis about the legality of warming the water of the ritual baths used by Jewish women. Tradition held that Rabbenu Hananel and Rabbenu Tam, two major authorities, permitted the custom. Nevertheless, many Jewish legal experts were not sur about the "real" opinion of Rabbenu Tam, having heard about a case in which he forbade it. The article shows that a text we know today confirms the first tradition
Halaknah - Menstruation - Mikveh - Niddah - Sefer ha-Nyar
 

Martine  OSTORENO
Itinerary of a spoiled inquisitor : Ponce Feugeyron, the Jews and the witches' sabbath

 

Jean-Pierre CAVAILLE

The art of ambiguity : heresy, inquisition and casuistry. Questions on the transmission of a medieval doctrine to modern times

This paper aims to investigate the medieval origins of the "doctrine" on ambiguities and mental restrictions endorsed in Modern Times by catholic theologians (especially those members of the Compagny of jesus). It is rather surprising to find out that the constitutive elements of this "doctrine" come straight from inquisitorial texts describing and analysing verbal stratagems used by heretics (i.e Waldensiam, Cathars) when they were subjected to an interrogatory. Do we deal, here, with the identification of utterance by real or would-be heretics with logical plays and arguments favoured in the universities ? or with efficient devices worked out for their own protection by people for which oaths and lies were strictly prohibited ? How then can we explain the assumption by the most orthodox of theology of what could be seen as distinctive signs of the speech and the behaviour of heretics ?

Ambiguity - mental restrictions - lie - Waldensian - Cathars  

 

 

Extrait(s)

Médiévales
Langue Textes Histoire

Abonnement

  Version papier (hors frais d'envoi)Version numérique
Abonnement d'un an28.00 €Ajouter au panier
Abonnement de 2 ans56.00 €Ajouter au panier

Présentation

Médiévales paraît deux fois par an.
Langue de rédaction des articles : français

La revue, créée en 1982, entend rester un lieu de rencontre entre des médiévistes de générations et d'origines diverses. Sur des thèmes successifs elle présente des points de vue et des écritures venant d'horizons disciplinaires variés. Par là elle ouvre notre curiosité et rénove notre connaissance du Moyen Âge.

This journal means to remain a meeting place for medievalists of different generations and backgrounds. It presents points of view on recurring themes and studies from varied disciplines. It opens our curiosity and renews our knowledge of the Middle Ages.

Directrice de la rédaction : Laurence Moulinier-Brogi.
Rédacteurs en chef : Danièle Sansy et Christopher Lucken.
Comité de rédaction : Didier Boisseuil, Nathalie Bouloux, Boris Bove, Alban Gautier, Stéphane Gioanni, Didier Lett, Fanny Madeline, Marilyn Nicoud, Mireille Séguy, Malcom Walsby, Nicolas Weill-Parot.

Revue soutenue par l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.