Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Sabine Cornille

Voyage et la Danse (Le)
  • AJOUTER AU PANIER
  • Livre broché : Épuisé
  • Auteur : Collectif
  • Collection : Esthétiques hors cadre
  • Nombre de pages : 160
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/10/1996
  • EAN : 9782910381431
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 1248-4679
    • CLIL : 3210 Audio, Vidéo
    • ISBN-10 : 2-91038-143-9
    • ISBN-13 : 978-2-91038-143-1
    • EAN-13 : 9782910381431
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 101g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/10/1996
    •  

Voyage et la Danse (Le)

Figures de ville et vues de films

Une mythographie de la modernité, construite à partir des chroniques de Kracauer, où se croisent scènes de rues prises au vol et réflexions filmiques sur les nouvelles images.

Le voyage et les danses exotiques, les revues de girls et les parades gymniques, la photographie de presse et le culte des stars, les best-sellers et le cinéma - autant de phénomènes qui apparentent les feuilletons de Siegfried Kracauer à des mythographies de la modernité. Dans ces textes écrits pour le Frankfurter Zeitung  sous la République de Weimar se croisent le regard du flâneur envoûté par l'activité de la rue et celui du critique de cinéma évaluant les images captées par le nouveau médium. Décrire les rituels esthétiques de la grande ville, déchiffrer la culture de masse naissante, c'est mettre en jeu sous la forme de fictions des analyses du mythe contemporain.

« Le lieu qu'une époque occupe dans le processus historique se détermine de manière plus pertinente à partir de l'analyse de ses manifestations discrètes de surface qu'à partir des jugements qu'elle porte sur elle-même » : tel est le projet que Siegfried Kracauer engage à l'égard de son temps, et peut-être d'autres temps : croiser la réflexion du sociologue et un regard de critique apte à renouveler l'esthétique.

(Textes choisis et présentés par Philippe Despoix, traduits de l'allemand par Sabine Cornille).

Auteur(s) :
Philippe Despoix |
Siegfried Kracauer |
Traducteur(s) :
Sabine Cornille

SommaireCollection/Abonnement

Mots-clés : Allemagne | Cinéma | Danse | Kracauer | Modernité | Philosophie analytique | Ville

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo

Dernières nouveautés




Sommaire

 

Avant-propos


- Le voyage et la danse
- Les chauffeurs saluent
- Monde du calicot
- The Gold Rush
- La photographie
- Culte de la distraction
- Les lampes Jupiter restent allumées
- Publicité lumineuse
- L'ornement de la masse
- La fin de Saint-Pétersbourg
- On va y arriver
- Le chemin de fer
- L'homme à la caméra
- Course de trot à Mariendorf
- Film sonore
- Mots de la rue
- Sous les toits de Paris
- La biographie - forme d'art de la nouvelle bourgeoisie
- Westfront 1918
- Franz Kafka
- Le
Kurfürstendamm comme Allée de la victoire
- Les actualités cinématographiques
- Solution réaliste
- Les livres à succès et leur public
- La tâche du critique de cinéma
- La photographie de portrait
- Jean Vigo
- Berlin photographié
- Tout autour du Reichstag

Notes
Bibliographie

Résumé

Abstract

Extrait(s)

Esthétiques hors cadre

Présentation

Procédant par essais personnels ou par travaux d'équipe, cette collection développe une recherche sur la pluralité de l'art. Il s'agit tout d'abord d'explorer des zones sensibles et des modes d'approche susceptibles de définir autrement notre rapport à la question de l'art. Il s'agit de croiser disciplines, temps et territoires de façon à ouvrir, dans chaque oeuvre ou dans chaque domaine artistique, la différence venue d'un autre art ou d'une autre pensée de l'oeuvre.
À ce titre, la musique et la littérature, la peinture, le cinéma ou le théâtre voisinent dans une enquête menée selon des points de vue variables, qui allient philosophie et poétique, pragmatique, sociologie et psychanalyse pour projeter hors cadre la question de l'esthétique.

« Sur le pluriel de l'art, dans les arts et dans les lettres »

Sous la direction de Cécile Sorin.