Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Pascale Casanova

Où est la littérature mondiale ?
  • Auteur : Collectif
  • Collection : Essais et savoirs
  • Nombre de pages : 160
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/10/2005
  • EAN : 9782842921712
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 1158-5587
    • CLIL : 3435 LITTÉRATURE GÉNÉRALE
    • ISBN-10 : 2-84292-171-2
    • ISBN-13 : 978-2-84292-171-2
    • EAN-13 : 9782842921712
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 240g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/10/2005
    •  

Où est la littérature mondiale ?

Réflexion collective sur l'histoire de la notion de littérature mondiale (Weltliteratur, World Literature) et les enjeux de celle-ci, aujourd'hui, dans le monde "globalisé" qui est le nôtre.

Où est la littérature mondiale ? Depuis qu'elle a été inventée par Goethe, qui faisait de l'Europe un centre pour la penser, la littérature mondiale s'est déplacée, étendue, reconfigurée. Elle a vu émerger d'autres centres et a dû réaménager la cartographie de ses périphéries.
Au coeur des Cultural studies dans les pays anglo-saxons, elle n'a jamais fait, en France, l'objet d'une synthèse globale : ce livre est le premier qui propose une réflexion collective sur l'histoire de la notion et sur ses enjeux, pour nous, aujourd'hui, dans le monde "globalisé" qui est le nôtre.
Reprise par Marx, la notion s'est chargée d'autres données, plus concrètes. Elle a ensuite été réactualisée par la philologie romane (notamment Auerbach, dont ce volume propose un important article, inédit en français) puis par Étiemble, par Edward Saïd et, plus récemment encore, par Franco Moretti et Pascale Casanova dont les travaux ont ouvert, de part et d'autre de l'Atlantique, un vaste espace de réflexion, souvent polémique. À quoi sert la notion de littérature mondiale ? À quelles conditions méthodologiques raisonnables l'histoire des idées, la littérature comparée peuvent-elles en faire un objet d'étude ?

Coordinateur(s) du numéro :
Christophe Pradeau |

Tiphaine Samoyault |
Auteur(s) :
Erich Auerbach |
Pascale Casanova |
Jérôme David |
Annie Epelboin |
Xavier Garnier |
Lionel Ruffel |
Judith Schlanger |
Traducteur(s) :
Diane Meur

SommaireCollection/Abonnement

Mots-clés : Auerbach (Erich) | Critique | Écriture | Lecture | Littérature | Littérature comparée | Littérature mondiale | Marxisme | Philosophie

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo




Sommaire

Christophe PRADEAU et Tiphaine SAMOYAULT
Introduction

 

I. La notion de littérature mondiale :
entre politique et histoire

Christophe PRADEAU
Présentation de « Philologie de la littérature mondiale » d'Erich Auerbach

Erich AUERBACH
« Philologie de la littérature mondiale ». Texte inédit en français traduit de l'allemand par Diane Meur

Annie EPELBOIN
Littérature mondiale et Révolution

Lionel RUFFEL
L'international, un paradigme esthétique contemporain

Christophe PRADEAU
Un drakkar sur le lac Léman

 

II. Du bon usage de la littérature mondiale

Judith SCHLANGER
Les scènes littéraires

Xavier GARNIER
Conditions d'une "critique mondiale"

Jérôme DAVID
Propositions pour une macrohistoire de la littérature mondiale

Pascale CASANOVA et Tiphaine SAMOYAULT
Entretien sur La République mondiale des lettres

Résumé

Abstract

Extrait(s)

Essais et savoirs

Présentation

Il s'agit d'accueillir des recherches d'origine disciplinaire variable, individuelles ou collectives, mais dont la règle commune sera la concision. Les livres sont donc limités à 192 pages, imposant ainsi à leurs auteurs un mode synthétique d'exposition. La diversité tient au libre choix des approches, historiques ou littéraires, esthétiques ou linguistiques. Elle tient aussi à un pari : faire coexister des essais personnels, où s'expérimente une hypothèse sur un poète ou sur une période de l'histoire, avec des travaux d'érudition, qui peuvent toucher au savoir médiéval comme à la réflexion moderne sur la genèse des oeuvres.

« Érudition, écriture : les deux extrêmes de la recherche »

Collection animée par le collectif des PUV