Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Hélène Bouchilloux

Penser la guerre au XVIIe siècle
  • Auteur : Collectif
  • Collection : Culture et Société
  • Nombre de pages : 248
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/12/2012
  • EAN : 9782842923563
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0993-6416
    • CLIL : 3126 Philosophie
    • ISBN-10 : 2-84292-356-1
    • ISBN-13 : 978-2-84292-356-3
    • EAN-13 : 9782842923563
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 100g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/12/2012
    •  
    • Support : PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-382-2
    • EAN-13 : 9782842923822
    • Taille : 2 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/12/2012
    •  
    • Support : ePub
    • ISBN-13 : 978-2-84292-659-5
    • EAN-13 : 9782842926595
    • Taille : 1 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/12/2012
    •  
    • Support : pack ePub + PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-779-0
    • EAN-13 : 9782842927790
    • Taille : 1 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/12/2012
    •  

Penser la guerre au XVIIe siècle

Pourquoi les philosophes du XVIIe siècle ont-ils exclu la guerre de leur champ de théorisation alors qu'elle apparaît dans les écrits philosophiques de l'époque ?

Il est vrai que ceux qui vivent les malheurs de la guerre ne sont pas toujours ceux qui en font la théorie. Ni Pascal, ni Hobbes, ni Spinoza, ni Las Casas, ni Leibniz n'ont fait la guerre ou ne l'ont subie directement. Mais alors, d'où la connaissent-ils ?

Les auteurs de ce volume ont tenté d'éclairer la place et le statut de la notion de guerre dans la pensée du XVIIe siècle, dans de nombreux espaces thématiques (le droit, la dialectique) comme géographiques: Grande-Bretagne, Espagne, Les Provinces-Unies, Taiwan.

Coordinateur(s) du numéro :
Ninon Grangé |

Auteur(s) :
Hélène Bouchilloux |
Alain Brossat |
Jean-Vincent Holeindre |
Nicolas Israël |
Jacqueline Lagrée |
Pierre-François Moreau |
Jean Terrel

SommaireExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Dix-septième siècle | Guerre | Hobbes | La Casas | Leibniz | Pascal | Philosophie | Pufendorf | Spinoza (Baruch)

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo




Sommaire

Ninon Grangé
Introduction

Partie I. À l’origine

Alain Brossat
L’hétérotopie Coxinga

Jacqueline Lagrée
Anthropologie et guerre dans le néostoïcisme

Nicolas Israël
La guerre parmi les populations au xviie siècle

 

Partie II. En droit

Catherine Larrère
Grotius et la distinction entre guerre privée et guerre publique

Jean Terrel
La guerre chez Hobbes : Rousseau lecteur de Hobbes

Jérémie Duhamel
Fondements et statut des vertus guerrières chez Thomas Hobbes

Jean-Vincent Holeindre
Ruse de guerre et perfidie dans le droit naturel moderne : Grotius et Pufendorf

 

Partie III . Nouvelle guerre, nouveau paradigme

Hélène Bouchilloux
Pascal : une dialectique des figures de la guerre

Cécile Nicco
La guerre chez Spinoza : une réalité à rationaliser ?

María Luisa de la Cámara
La mémoire de Bartolomé de las Casas chez Quevedo : déplacements des enjeux de la guerre juste

Pierre-François Moreau
Conclusion

 

Bibliographie
Index des noms propres
Index notionnel
Présentation des auteurs

Résumé

Abstract

Culture et Société

Présentation

Les oeuvres et les savoirs humains s'inscrivent dans des institutions sociales comme dans des formes historiques du langage. C'est donc l'étude des modes discursifs qui fait la spécificité de cette collection : l'approche sociocritique s'y applique aussi bien à des mouvements militants qu'à des représentations textuelles, elle peut interroger l'invention d'une différence des sexes comme des pratiques méconnues des avant-garde artistiques.

« Interférences des écrits, des institutions et des formes »

Sous la direction de Denis Pernot