Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Mathilde Bombart

Composer, rassembler, penser les « œuvres complètes »
  • Auteur : Collectif
  • Collection : Manuscrits Modernes
  • Nombre de pages : 404
  • Langues : Française
  • Paru le : 10/11/2012
  • EAN : 9782842923570
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0985-4894
    • CLIL : 3643 Essais littéraires
    • ISBN-10 : 2-84292-357-X
    • ISBN-13 : 978-2-84292-357-0
    • EAN-13 : 9782842923570
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 750g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 10/11/2012
    •  
    • Support : PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-379-2
    • EAN-13 : 9782842923792
    • Taille : 3 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/11/2012
    •  
    • Support : ePub
    • ISBN-13 : 978-2-84292-656-4
    • EAN-13 : 9782842926564
    • Taille : 3 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/11/2012
    •  
    • Support : pack ePub + PDF
    • ISBN-13 :
    • EAN-13 :
    • Taille : 1 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 10/11/2012
    •  



Sommaire

Introduction

Stéphane Rolet
Composer, rassembler, penser les « œuvres complètes », 
de l’Antiquité au xxie siècle

I. Théorie et méthode

Stéphane Rolet
Les « œuvres complètes » dans l’Antiquité : 
une réalité sans mots pour la dire ?

Marion Muller-Dufeu
Comment et pourquoi faire le catalogue 
des œuvres complètes d’un sculpteur de l’Antiquité ?

Christopher Lucken
Le corpus ovidien au Moyen Âge en quête de complétude

Nelly Labère
L’œuvre complète au Moyen Âge

Mathilde Bombart
Pratiques et politiques de l’œuvre complète 
au xviie siècle : geste éditorial et institution littéraire

Frank Lafond
Comment parler d’œuvres complètes au cinéma : 
le cas de Jacques Tourneur

Pierre Rosenberg
De l’utilité et de la nécessité des catalogues raisonnés

 

II. De l’auteur à l’œuvre

Laurence Moulinier-Brogi
Œuvres complètes et œuvres qu’on prête : 
à propos des Opera omnia de Hildegarde de Bingen (1098-1179)

Alain Legros
Éditer « tout » Montaigne ? L’épineuse question du contenu

Alain Cantillon
Les « œuvres complètes » de Pascal au xviiie siècle

Claire Barel-Moisan
La Comédie humaine
 : 
les œuvres complètes comme totalisation infinie

Fred E. Schrader
Comment éditer Karl Marx ? 
Le long chemin de la Marx-Engels-Gesamtausgabe

Denis Pernot
Les œuvres complètes de Charles Du Bos

Bruno Clément
Beckett : bilingue – ou rien

Bruno Clément
For a bilingual edition of Beckett’s works

 

III. Éditer aujourd’hui

Nicholas Cronk
Les œuvres (in)complètes de Voltaire

Madeleine Pinault Sørensen
Comment établir le catalogue de l’œuvre d’un artiste-écrivain ? 
Le cas de Jean Pierre Laurent Louis Hoüel (1735-1813)

Béatrice Didier
Peut-on éditer les œuvres complètes de Stendhal ?

Pierre Maréchaux
Des Opera selecta à l’intégrale décentralisée - 
Réflexions sur l’édition lisztienne moderne

Index des noms propres
Présentation des auteurs

Résumé

Que veut-on dire lorsque l’on évoque « tout(e) l’œuvre », l’ « œuvre complète», ou, plus couramment dit, les « œuvres complètes » d’un auteur ? La question se pose avec d’autant plus d’acuité que la définition même de l’ « œuvre » est problématique ; et avec d’autant plus d’urgence que la notion d’« œuvres complètes » n’a guère été théorisée.

De manière neuve, le présent volume puise les réponses qu’il fournit à un vaste champ chronologique (de l’Antiquité gréco-romaine à nos jours), dans les limites du monde occidental. Accordant une large place à la littérature, à travers des figures, des époques, des genres et des courants variés, il ouvre aussi la réflexion sur d’autres domaines artistiques, comme la peinture, la sculpture, la musique ou le cinéma.

Là résident sa force, sa richesse et son intérêt.

 

Les trois directeurs de ce volume enseignent ou ont enseigné la littérature à l’Université Paris 8 ainsi que dans d’autres prestigieuses institutions. Si Béatrice Didier est spécialiste de la littérature de la fin du xviiie siècle et du début du xixe, Jacques Neefs s’intéresse tant aux écrivains des xixe et xxe siècles qu’à la critique textuelle. Stéphane Rolet, quant à lui, étudie plus particulièrement l’emblème littéraire et la réception des symboles antiques, de la Renaissance à l’époque moderne.

Abstract

Manuscrits Modernes

Présentation

Riche d'une dizaine de titres, cette collection développe une entreprise spécifique : explorer systématiquement, chez les écrivains des XVIII-XXe siècles, les traces de l'invention littéraire que les manuscrits permettent de déchiffrer, dans leur état matériel comme dans leur étagement multiple. La génétique textuelle se trouve ainsi mise à double épreuve : celle des singularités auctoriales, celle des histoires et inventaires d'archives.

« Les chantiers de la génétique textuelle »

Sous la direction d'Anne Herschberg Pierrot et Jacques Neefs