Presses Universitaires de Vincennes


Bibliographie de Herman Beavers

Toni Morrison
  • Auteur : Collectif
  • Collection : L'Imaginaire du Texte
  • Nombre de pages : 288
  • Langues : Anglaise / Française
  • Paru le : 15/01/2015
  • EAN : 9782842924133
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 0986-5152
    • CLIL : 4033 Langues étrangères
    • ISBN-10 : 2-84292-413-4
    • ISBN-13 : 978-2-84292-413-3
    • EAN-13 : 9782842924133
    • Format : 137x220mm
    • Poids : 432g
    • Illustrations : Non
    • Édition : Première édition
    • Paru le : 15/01/2015
    •  
    • Support : PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-497-3
    • EAN-13 : 9782842924973
    • Taille : 2 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 15/01/2015
    •  
    • Support : ePub
    • ISBN-13 : 978-2-84292-700-4
    • EAN-13 : 9782842927004
    • Taille : 9 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 15/01/2015
    •  
    • Support : pack ePub + PDF
    • ISBN-13 : 978-2-84292-869-8
    • EAN-13 : 9782842928698
    • Taille : 1 Mo
    • Protection : Marquage (water mark)
    • Illustrations : Non
    • Paru le : 15/01/2015
    •  

Toni Morrison

Au-delà du visible ordinaire ; Beyond the Ordinary Visible

Interrogation de l’œuvre à partir de ce que l'écrivaine nomme les « petits mécanismes qui régissent la vie quotidienne », du détail ordinaire, de ce presque rien qui en dit long sur les choses subies et tues.

La question du regard et du visible se pose, manifeste, dérangeante, au seuil de l’œuvre de Toni Morrison. Cet ouvrage novateur réunit des voix contrastées, divergentes, polémiques qui ont tentées d’être à l’écoute d’une partie de l’imaginaire de l’écrivaine et de rendre perceptibles, tangibles les nuances d’une œuvre exceptionnelle.

Du premier roman, The Bluest Eye (1970) à Home (2012), en passant par les essais et les entretiens de l’écrivaine, l’ouvrage retrace l’instabilité du monde et les leçons de vie et d’écriture que propose la demeure « Morrison ».

Coordinateur(s) du numéro :
Maryemma Graham |

Andrée-Anne Kekeh-Dika |
Janis A. Mayes |
Auteur(s) :
Emmanuelle Andres |
Herman Beavers |
Maryemma Graham |
Andrée-Anne Kekeh-Dika |
Claude Le Fustec |
Janis A. Mayes |
Annie-Paule Mielle De Prinsac |
Dana Mihailescu |
Claudine Raynaud |
Greg Thomas

SommaireRésuméExtrait(s)Collection/Abonnement

Mots-clés : Anodin | Banal | Corps | Détail | Écriture | Évidence | Histoire | Insupportable | Invisible | Langage | Lecture | Littérature | Mémoire | Objet | Ordinaire | Politique | Signes | Supportable | Visible

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo

Dernières nouveautés




Sommaire

Prémisses / Beginnings

Andrée-Anne KEKEH-DIKA (Université Paris 8)
La vérité sans apprêt ou les pouvoirs de l’ordinaire

Maryemma GRAHAM (University of Kansas, Lawrence)
“From the Village to the World: Morrison’s Critical Geography”


I. Dans le creux des mots…
A Mercy 


Textual Inventions: Reading A Mercy

Emmanuelle ANDRES (Université de La Rochelle)
A Mercy 
: les lettres-paroles de Florens, ou la prose du monde ordinaire

Herman BEAVERS (University of Pennsylavania)
Across Distances Without Recognition:  Susceptibility, Immunity, and the Dilemma of Speculative Agency in A Mercy

Claudine RAYNAUD (Université Paul Valéry Montpellier 3)
Paroles de pierre : Lire A Mercy (avec Derrida) 


II. Les voies de l’objet : figuration, circulation, savoirs


Objects: Figuration, Significations and the Circulation of Knowledge

Claude LE FUSTEC (Université Rennes 2)
Au-delà du  Destin Manifeste, une idée du paradis dans la vie, non dans l’après-vie  ou l’art d’apprendre à y voir sans images 

Annie-Paule MIELLE DE PRINSAC (Université de Bourgogne)
Des choses et des mots: l’ancrage sensuel d’une philosophie.

Dana MIHĂILESCU (University of  Bucharest)
Photography and Prose Pictures in Beloved: The Frames of Emotional Memory

 

III. Ramifications


Transformation Beyond the Ordinary

Greg THOMAS (Syracuse University)
“Neo-slave Narratives” and Literacies of Maroonage: Rereading Morrison with Dionne Brand, -- George Jackson, and Assata Shakur

Janis A.MAYES (Syracuse University)
“Interior Designs: Re-introducing Morrison/Translation as Black Literary Passaging—Beyond the Ordinary Visible”

Résumé

« Qui pouvait se méprendre sur un signe aussi évident » ? / « Who could mistake a sign that clear ? », telle est la question que formule l’instance narrative de Home, dixième roman de Toni Morrison paru en 2012. Est posée dans cet ouvrage la question de l’évidence du visible ordinaire, des certitudes de l’œil et de la lettre de ceux et celles qui croient voir, savoir ou immobiliser le monde dans l’enclos de la langue ou de l’histoire.

A partir de leurs langues respectives (le français, l’anglais, le roumain empruntant le détour de l’anglais), les contributeurs de ce livre ont pris cette question à bras-le-corps, concrètement, et tenté d’arpenter l’univers fictionnel et discursif de Toni Morrison. Du premier roman ,The Bluest Eye (1970), à Home en passant par les essais et les entretiens de l’écrivaine, ils se sont attachés à suivre les « petits mécanismes qui régissent la vie quotidienne » et de saisir ce qui s’entre aperçoit au-delà de la surface du monde ou du mot ordinaire.

Il s’est agi aussi dans ces lectures croisées sur l’œuvre de Toni Morrison de mettre en perspective les pratiques de lectures des uns et des autres, leur bien-fondé et leurs présupposés ainsi que la nature de la « vérité de la fiction »  dans ses imbrications avec le littéraire, l’historique et l’économique.

« Stones » et « Shelter » sont les titres de deux poèmes de Toni Morrison accompagnés d’une traduction inédite que cet ouvrage est heureux d’accueillir.

Abstract

L'Imaginaire du Texte

Présentation

Qu'il s'agisse d'une oeuvre singulière ou d'un vaste ensemble de textes, qu'elle interroge un genre littéraire ou une question posée en esthétique, cette collection privilégie l'analyse de l'écriture pour comprendre ce qu'il en est de la littérature. Multiple, paradoxale, l'écriture s'entend ici selon la complexité d'opérations langagières, dans les trajets esquissés comme dans les images qu'elle propose ou qu'elle laisse s'effacer.
C'est donc bien à l'imaginaire qu'on intéresse ici, non pas celui du lecteur ou du scripteur, insaisissable en son principe, mais bien celui, à la fois attesté et dérobé, qu'une langue revêt lorsqu'elle s'expose à l'invention d'une forme.

« Tout le travail des textes, tous les trajets dans l'imaginaire »

Sous la direction de François Noudelman